SyTEST.Net - Tests, Images, Screenshots et Videos de Roms N64

SyTEST.Net



Tests de Roms



Roms N64



Partenaires



Site Audité Par




Pokemon Stadium

Test de la Rom | Images du Jeu (6) | Screenshots (4) | Vidéos (1)

Box art du jeu Pokemon Stadium > Editeur : Nintendo
> Développeur : Nintendo
> Genre : Combat
> Joueurs : 1 à 4
> Rumble pack : activé
> Testé avec : Project64 V1.5
> Versions émulées :eur,usa,fre,ger,spa
> Langue : fre,eng,spa,ger
 

Les Notes de Pokemon Stadium
Jouabilité :
Intérêt :
Graphisme :
Son :
 
Note Générale :


Le Test de Pokemon Stadium

Attention, entraîneurs de Pokémon, voici le jeu que vous attendiez tous avec impatience. Pokémon Stadium vous fournit un aréna où vous pouvez lâcher toutes vos créatures pour qu'elles se battent contre celles d'entraîneurs adverses. Vous avez le choix de vous battre contre tous les entraîneurs que l'on retrouve dans les jeux Game Boy et à la télévision, vous pouvez participer à diverses finales pour gagner plusieurs coupes et vous pouvez même jouer aux jeux Game Boy sur votre Nintendo64 via le Transfer Pak fournit avec le jeu! Avec ce dernier, vous pouvez également transférer les Pokémon que vous avez attrapés dans votre jeu de Game Boy. Pour refroidir vos tensions après un combat, vous pouvez toujours jouer à de simples mini-jeux! Que vous ayez vos propres Pokémon ou non, entrez dans le stade et venez montrer vos talents!
Pokémon Stadium contient de très beaux graphiques. Les menus ont de belles couleurs et la navigation y est simple. Pour ce qui est des Pokémon, ils sont très bien représentés en 3D et j'ai trouvé que les graphiques 3D dans Pokémon Stadium n'avaient pas le look embrouillé (lorsque l'anti-crénélage est utilisé) des autres jeux de N64, ce qui donne donc l'impression que les graphiques sont en haute résolution. Les animations de ces mêmes Pokémon sont très belles aussi. On voit Pikachu faire son éclair dans toute sa splendeur 3D, Charizard qui crache le feu, etc... Imaginez que les combats sont en fait une succession d'animations qui rappellent les « summons » de Final Fantasy 7 et 8, sauf que celles-ci sont beaucoup moins longues. J'ai bien aimé les petites touches graphiques comme celles où Pikachu est d'une couleur différente parce qu'il s'appelle Steve. Ça donne un certain sentiment d'unicité.
Ceux qui jouent aux jeux Game Boy reconnaîtront facilement la musique dans Pokémon Stadium car ce dernier reprend la trame sonore des jeux Game Boy. Donc, vous entendrez des remix des musiques du Pokémon Center, des batailles ordinaires ainsi que les batailles contre des entraîneurs et j'en passe. Comme je suis un amateur de la trame sonore 8-Bit du GameBoy (non, je ne suis pas difficile moi!), j'ai bien aimé entendre ces mêmes musiques sur mon N64. Dans le fond, ce n'était pas nécessaire que le jeu ait de nouvelles musiques car celles qui sont là font amplement l'affaire. Côté sonore, disons que c'est mitigé. Il y a ce commentateur qui, gracieuseté de Factor 5 avec sa compression sonore, nous pousse toute sorte de commentaires, du « What a heated battle » à « Oh, it's a one-hit wonder! ». Heureusement, le jeu contient assez d'extraits sonores pour éviter la redondance et même si certains commentaires reviendront plus que d'autres, ils ne vous taperont pas facilement sur les nerfs. Pour ceux qui n'endureront vraiment pas, il y a une option Off de disponible.
Bon, je vais peut-être en fâcher quelques-uns mais je vais le dire tout de même: si vous n'êtes pas un fan de Pokémon ou que vous n'avez pas de jeux Pokémon au Game Boy, vous n'avez vraiment pas besoin de Pokémon Stadium. Ce dernier a été pensé simplement comme un « complément » aux jeux GameBoy, car la seule chose que le jeu offre, ce sont des combats comme ceux du Game Boy, où vous choisissez une attaque et où le plus rapide attaque en premier, mais en 3D, c'est tout. Ok, le jeu offre différents thèmes de combat, mais ça ne va pas plus loin que ça. Là où un fan de Pokémon (comme moi) peut espérer avoir du plaisir avec ce jeu, c'est en prenant son jeu Pokémon pour Game Boy, l'insérer dans le Transfer Pak inclus avec le jeu et de stocker ses propres Pokémon pour les utiliser dans des batailles soit contre l'ordinateur ou contre un adversaire. Si vous n'avez pas de jeu Game Boy, vous pouvez toujours prendre les Pokémon de location. Ils sont tous disponibles, ils sont tous au niveau 50, mais ils ne sont pas à vous.
Ceux qui n'auront pas été découragés par mon dernier paragraphe s'amuseront beaucoup avec Pokémon Stadium. J'aime bien le fait de voir toutes ces batailles, que je voyais en cinq ou dix couleurs et sans animation sur le GBC, se dérouler en 3D! Ces dernières peuvent être vraiment intéressantes si vous prenez les bons Pokémon! De plus, je crois que le mode simple joueur est plus intéressant que le mode multi, car celui-ci offre des surprises aux entraîneurs qui complètent certaines épreuves, comme par exemple on peut avoir un « Surfing Pikachu » pour transférer sur son Game Boy ou d'autres surprises du genre. Par contre, faites attention lorsque vous jouez au mode multijoueurs, car celui-ci peut être très (et je dis très) frustrant pour un joueur débutant qui ne connaît aucun mouvement ou aucune caractéristique des différents Pokémon et qui joue contre un autre joueur qui connaît tous les mouvements et qui est expérimenté. Le joueur inexpérimenté peut facilement se fâcher et empêcher tous les joueurs de s'amuser avec le jeu. C'est pour cette raison que ma copine s'est procurée un Game Boy avec Pokémon Red pour s'habituer aux combats et ainsi m'offrir un plus grand défi. On en profite aussi pour pouvoir échanger nos Pokémon entre nous, stocker nos créatures pour les utiliser en combat un contre l'autre ou jouer aux jeux Pokémon sur notre télévision avec l'option « GB Tower ».
Il y a par contre plusieurs points qui m'ont déçus dans Pokémon Stadium. Pour les graphiques, je trouve dommage que les coups ne se « connectent » pas, en voulant dire que le personnage qui attaque ne « touche » pas celui qui est attaqué. La caméra montre d'abord celui qui attaque, ensuite celui qui est touché. Par contre, ça n'enlève rien au plaisir du jeu. Ensuite, le défaut que je reproche le plus à Pokémon Stadium au point de vue du son, c'est le fait que les Pokémon ne parlent pas! Non, il n'y a pas de « Pika Pika » ni de « CHARMANDER! » et je trouve ça vraiment désolant! Pour ce qui est du périphérique inclus avec le jeu, le support Transfer Pak est très bien sauf qu'on ne peut pas changer de cassette Game Boy à l'aide d'une option (comme on retrouve dans certains jeux utilisant le Rumble Pak et le Controller Pak), il faut faire « nos transactions », ensuite éteindre notre N64, changer de cassette et le rallumer. On dirait que c'est presqu'une excuse pour nous en faire acheter un autre et je n'ai pas 30$ à débourser pour un deuxième Transfer Pak. Le dernier point qui me déçoit, c'est le fait que l'on ne puisse pas monter les niveaux d'expérience de nos Pokémon dans Pokémon Stadium. J'aurais bien aimé pouvoir prendre mon Pikachu de niveau 34 et le monter un peu en combattant d'autres Pokémon! Je crois que c'est un défaut qui montre vraiment que Pokémon Stadium n'est qu'un complément aux jeux Game Boy et que les fans de Pokémon n'ont pas vraiment besoin de ce jeu pour apprécier « l'expérience Pokémon ».
J'ai acheté Pokémon Stadium parce que je me considère comme un bon fan des Pokémon. Moi et ma copine avons chacun un Game Boy avec une version différente du jeu et j'attends impatiemment que ses Pokémon deviennent plus forts pour qu'on puisse les transférer afin que l'on sache qui est le meilleur. Les Pokémon de location sont une option appréciée pour les fans n'ayant pas de Game Boy mais qui veulent contrôler leur Pokémon favori et le jeu offre suffisamment de modes, de mini-jeux et de bonus pour plaire à tous les fans. Mon verdict? Si vous êtes un joueur de Pokémon sur Game Boy et que vous rafolez de Pokémon, télécharger la rom sans attendre



Copyright © 2003 - SyTEST.Net - Créateur : BFrançois & SyQuest - Webmaster : BFrancois