SyTEST.Net - Tests, Images, Screenshots et Videos de Roms N64

SyTEST.Net



Tests de Roms



Roms N64



Partenaires



Site Audité Par




Resident Evil 2

Test de la Rom | Images du Jeu (6) | Screenshots (4) | Vidéos (1)

Box art du jeu Resident Evil 2 > Editeur : Virgin Interactive
> Développeur : Capcom
> Genre : Action
> Joueurs : 1 à 4
> Rumble pack : activé
> Testé avec : Project64 V1.5
> Versions émulées :eur
> Langue : fre,eng
 

Les Notes de Resident Evil 2
Jouabilité :
Intérêt :
Graphisme :
Son :
 
Note Générale :


Le Test de Resident Evil 2

Bien que cette rom ne soit pas, au moment ou j'écris ces lignes, émulée impecablement, l'histoire de Resident Evil 2 prend place peu de temps après que le premier ait pris fin. Leon S. Kennedy vient tout juste de s'enrôler dans le département de police de Racoon. À sa première journée de travail, il s'est tout de suite aperçu que quelque chose ne tournait pas rond lorsqu'il vit un cadavre sur la route devant le mener à son nouvel emploi. C'est alors qu'il vit plusieurs zombis foncer droit sur lui en n'ayant qu'une idée en tête: lui bouffer son cerveau. Pendant ce temps, de l'autre côté de la ville, Claire Redfield, la soeur de Chris, le héros du premier jeu de la série, est partie à la recherche de son frère porté disparu. Lorsqu'elle a vu le propriétaire de l'hôtel où elle désirait s'installer en train de bouffer le cerveau d'une autre personne, allez donc savoir pourquoi, elle aussi a commencé à se méfier. Leon et Claire se sont inévitablement rencontrés et se sont mis à fuir cette malédiction jusqu'au poste de police, où ils pensaient être en sécurité.
Dans le jeu, vous l'aurez compris, on peut incarner soit Leon, soit avec Claire. Les deux personnages empruntent des chemins différents mais similaires pour arriver au même but, ce qui veut dire que les deux ont leur propre histoire et leur propre destinée.
Resident Evil 2 est un des jeux les plus violents jamais sortis sur la console de Nintendo. Mais, ce qui est bien, c'est que, contrairement à Carmageddon où on tue juste pour le plaisir de tuer, dans Resident Evil 2, on tue pour sa propre survie. On pourait qualifier le jeu de film d'horreur interactif car le but du jeu est de se débarrasser des hordes de zombis nous assayant pour élucider le mystère qui pèse sur Racoon. Pour vous prouver que le jeu est violent, la première chose que l'on voit à l'écran en ouvrant l'appareil, c'est: « This game contains explicit scenes of violence and gore. » En plus, on peut choisir le niveau de violence qui nous convient le mieux, de très bas à très élevé, dépendamment de si on est une petite nature ou non, et on peut même choisir la couleur du sang, et ça varie du bleu au vert, en passant bien sûr par le rouge traditionnel.
Les graphiques dans le jeu sont vraiment beaux. En fait, ils ressemblent de très près à ceux de la version PlayStation, sauf que, sur le Nintendo 64, il nous est possible d'utiliser l'expansion de mémoire de 4 mégaoctets pour avoir de plus beaux graphiques et avoir une animation plus fluide. Ce que j'ai pu trouver navrant, c'est qu'on dirait que les mouvements des personnages sont quelquefois très robotisés et ne font pas humain du tout. Ce qui est bien aussi c'est que les lèvres des personnages concordent bien avec leurs paroles et on n'a pas l'impression que les voix anglaises sont pré-enregistrées pour ensuite être inclues dans une conversation japonaise. Les FMV sont très beaux et bien réalisés, malgré qu'ils soient peut-être un peu moins détaillés et attrayants à l'oeil que ceux dans la version PlayStation du jeu. Malgré tout, ils aident à nous mettre dans l'ambiance gothique qu'a toujours prôné la série des Resident Evil.
Ce que j'ai particulièrement aimé, ce sont les décors. Ils sont ternes et sombres, avec des taches de sang et de la saleté partout, ce qui aide à nous mettre dans le bain. Il y a aussi le suspense et l'inattendu qui peuvent faire de ce jeu un succès. En effet, on ne sait pas ce qu'il y a derrière les mûrs, à l'intérieur des bâtiments, derrière cette porte... On a presque peur d'ouvrir et d'aller voir dans la pièce suivante car on ne sait pas ce qui nous attend!
Ce qui est vraiment très bien aussi ce sont les sons environnants et les musiques effrayantes. Une autre chose pouvant aider à nous mettre dans l'ambiance. Lorsqu'il y a des ennemis autour de nous ou qu'on est dans une situation des plus périlleuses, la musique va s'intensifier et on va vite comprendre qu'il faut s'activer si on ne veut pas finir en chair à zombis! Lorsqu'on est dans une pièce où il ne se passe rien et où il n'y a pas d'ennemi, la musique est plus lente et moins forte, mais il ne faut pas s'y fier! Dieu lui-même ne sait pas ce qui nous attend dans la pièce suivante! Les voix digitalisées dans les FMV et les films en temps réel sont très bonnes. On n'a pas l'impression que c'est une machine qui parle, mais que c'est bel et bien un être humain.
Le plus gros défaut du jeu, c'est son contrôle. À prime abord il est nul. La première fois qu'on joue on va être tout mêlé et on va essayer d'avancer mais on va reculer à la place, on va essayer de tourner sans y parvenir, et on va vite finir par se faire bouffer par un zombi parce qu'on n'aura pas le temps de se sauver ou encore de le tuer. Heureusement, on finit par s'habituer à ce contrôle inadéquat. Il ressemble quelque peu à celui qu'on peut retrouver dans Nightmare Creatures. On appuie toujours par en haut pour avancer, et on appuie à gauche ou à droite pour se tourner. Le problème c'est que lorsqu'on s'est tourné il faut encore penser à appuyer par en haut pour avancer. Heureusement pour nous, Capcom y a pensé et nous a donné l'option de choisir d'avoir un contrôle digital ou analogique. Personnellement, je préfère le contrôle digital, soit de se déplacer avec le bon vieux coussinet de contrôle, au contrôle analogique, avec le bâton analogue. C'est plus facile car le coussinet de contrôle est plus précis et lorsqu'on avance on est sûr de ne pas aller en diagonale. Le principe est le même par contre, sauf qu'avec le bâton analogue on peut essayer d'avancer et aller à gauche sans le faire exprès. Le problème lorsqu'on utilise le coussinet de contrôle, c'est qu'il faut encore penser à appuyer sur B pour courir sinon on marche. C'est très compliqué, mais on s'y habitue très vite et le contrôle n'est plus un problème par la suite. C'est les trois premières parties qui sont les pires.
Finalement, Resident Evil 2 est un excellent jeu d'horreur et de frissons et je vous conseille de télécharger sans attendre. Il va vous garder en haleine du début à la fin et vous pouvez être certain que vous aurez de la difficulté à dormir et que même dans vos rêves vous tuerez des zombis



Copyright © 2003 - SyTEST.Net - Créateur : BFrançois & SyQuest - Webmaster : BFrancois