SyTEST.Net - Tests, Images, Screenshots et Videos de Roms N64

SyTEST.Net



Tests de Roms



Roms N64



Partenaires



Site Audité Par




Turok, Dinosaur Hunter

Test de la Rom | Images du Jeu (4) | Screenshots (4) | Vidéos (1)

Box art du jeu Turok, Dinosaur Hunter > Editeur : Acclaim
> Développeur : Iguana
> Genre : FPS
> Joueurs : 1 à 4
> Rumble pack : activé
> Testé avec : Project64 V1.5
> Versions émulées :jap,eur,usa,ger
> Langue : jap,eng,ger
 

Les Notes de Turok, Dinosaur Hunter
Jouabilité :
Intérêt :
Graphisme :
Son :
 
Note Générale :


Le Test de Turok, Dinosaur Hunter

Turok avait créé une surprise de taille lors de sa sortie européenne. En effet, ce jeu était déjà dans les bacs avant même que la N64 ne soit disponible en France (1er septembre 1997). En tout cas, cela confirme une fois de plus que les dinosaures tout comme les indiens sont arrivés sur terre bien avant les jeux vidéos ;o).
Jeu tiré de la bande dessinée du même nom, Turok : Dinosaur Hunter vous mettra dans la peau d'un jeune chasseur indien. Armé au début de votre mission d'un couteau et d'un arc, vous devrez au péril de votre vie combattre le tyran Compaigner, qui a décidé de conquérir l'univers à l'aide de son armée de dinosaures en tout genres ainsi que de ses soldats primitifs et bioniques.
Une jouabilité controversée.
Comme tout les jeux adaptés sur les plateformes du Big N, dessiné : Dinosaur Hunter n'échappe point à la règle, et le contrôle du personnage est sans conteste très intuitif. Cependant, un temps d'adaptation sera nécessaire pour maîtriser parfaitement le jeu.
Voici une bref description du rôle de chaque boutons : Le stick analogique sert à regarder en haut, en bas, tourner à gauche et à droite. Les boutons C servent à avancer, reculer ainsi qu'a bouger son personnage latéralement, les boutons A et B servent à changer d'armes, le bouton L à sélectionner la carte, le bouton R à sauter, la croix directionnelle sert à permuter entre le mode marche et courir, enfin le bouton Z sert, comme sur tout les Doom Like sur la Nintendo 64 à tirer.On précisera que ce type de contrôle semble être le plus adapté à ce genre de jeu, car le personnage répond instinctivement aux commandes, et c'est peut-être pour cela que beaucoup d'entres vous seront déroutés la première fois. Cependant une option pourra être utilisée pour parer cet éventuel ennui, vous pourrez donc changer la sensibilité horizontale et verticale du stick pour un contrôle beaucoup moins prononcé…
Un Doom Like somptueusement joli.
Alors que la majorité des titres de ce genre se déroulent en intérieurs, ici, dinos oblige, c'est en pleine nature que vous devrez en découdre. Les graphismes de cet opus sont tout simplement sidérants, les décors sont riches et variés, les textures sont lisses et superbement bien réalisées, et une certaine interactivité avec le décors vous ai proposé pour une immersion aussi complète que possible.
Cependant, ce jeu n'est malheureusement pas exempt de défauts, le brouillard inhérent à un grand nombre de jeux sur la N64, est ici omniprésent et réduit grandement la visibilité. Mais rassurez vous, ce défaut ne nuit en rien la jouabilité de ce jeu, il reste quand même plus que très jouable et fait un énorme honneur à notre bonne vielle Nintendo 64. Petit rappel : Ce jeu à l'époque était considéré comme le meilleur Doom-Like sur toutes consoles confondues avec le sublime Goldeneye.
Niveaux, ennemis et arsenal.
Bien que la diversité des décors ne soit pas aussi conséquente que sur Goldeneye, dû essentiellement à l'action du jeu se déroulant dans des environnements préservés de la folie de la modernisation humaine, ceux-ci sont néanmoins très danses et requerront un bon sens de l'orientation pour achever les différents niveaux.
Au menu de notre chasseur, la maison lui propose des plats très consistants, à savoir une bonne poignée de jungles hostiles, des collines à pertes de vues, des ruines et temples pas aussi déserts que l'on pourrait s'imaginer, saupoudrés de grottes et cavernes aussi sombres les unes que les autres et rajouter à tout cela une pincée de technologie extraterrestre (fin du jeu).
Comme tout bon jeu qui se respecte, Turok : Dinosaur Hunter propose un bestiaire hors normes allant du simple soldat primitif au cyborg extraterrestre, en passant par les insectes fous, les raptors et autres gros reptiles.
Pour ce qui est des armes, Turok n'a pas à rougir devant Rambo, car vous pourrez tout au long de votre quête trouver un arsenal très complet et surtout très puissant pour éliminer la vermine qui essayerait d'entraver votre fabuleux voyage. En voici quelques-unes : la mitrailleuse, le lance grenade, le mini-gun (sulfateuse), arme extraterrestre, canon à fusion (envoi une boule atomique), et le petit chouchou du jeu, le CHRONOSCEPTRE (cette arme vous sera disponible dès que vous aurez trouvé chaque morceaux éparpillés dans les 8 niveaux du jeu) etc… Enfin, l'ambiance du jeu est tout simplement excellente avec des musiques qui collent bien à l'action.



Copyright © 2003 - SyTEST.Net - Créateur : BFrançois & SyQuest - Webmaster : BFrancois