SyTEST.Net - Tests, Images, Screenshots et Videos de Roms N64

SyTEST.Net



Tests de Roms



Roms N64



Partenaires



Site Audité Par




Command and Conquer

Test de la Rom | Images du Jeu (6) | Screenshots (5) | Vidéos (1)

Box art du jeu Command and Conquer > Editeur : Nintendo
> Développeur : Westwood Studios
> Genre : Stratégie
> Joueurs : 1
> Rumble pack : activé
> Testé avec : Project64 V1.5
> Versions émulées :eur,usa
> Langue : fre,eng,ger
 

Les Notes de Command and Conquer
Jouabilité :
Intérêt :
Graphisme :
Son :
 
Note Générale :


Le Test de Command and Conquer

C'est en 1995 qu'est sortie la première version de Command & Conquer (C&C pour les intimes) et le carton fut incontestable. Par les créateurs du premier véritable jeu de stratégie en temps réel (Dune 2), Westwood Studios, C&C avait tout du hit et révolutionnait le monde du jeu vidéo. L'adaptation sur console se fait donc avec beaucoup de retard mais dans une logique certaine. Ce type de jeu ne se prêtant pas vraiment à l'atmosphère et aux spécificités des consoles, la barre est placée haute.
Il s'agit véritablement d'une adaptation stricto sensus car le scénario et le jeu sont exactement les mêmes. Une des seules nouveautés réside dans l'option de pouvoir jouer des missions spéciales en dehors des 50 missions du mode campagne. L'autre grande nouveauté est surtout visuelle plus que ludique : la 3D ! Ne vous excitez pas comme ça, rien de bien fantastique, juste une modélisation de tous les bâtiments en polygones. Le jeu en reste inchangé mais ça fait travailler un peu la console... Quant à la carte, elle subit un petit changement d'angle pour gagner en profondeur mais c'est plus de la 3D isométrique que de la 3D pure.
Vous allez donc pouvoir effectuer deux campagnes parallèles du côté du bien ou du mal, les GDI (Groupe de Défense Internationale) ou le NOD (une pseudo secte paramilitaire qui veut détruire le monde) et dirigée par un fou aussi teigneux qu'intelligent, Kane. Tout l'univers de C&C est axé sur une ressource essentielle, le Tibérium. C'est ce minerai qui va causer la victoire ou la défaite d'un des deux camps. Au début du jeu, les armées du NOD venant de l'est ont entamé une conquête systématique vers l'ouest grâce aux fabuleuses quantités de Tibérium qu'ils possèdent, le GDI est la seule force qui peut encore leur résister.
A chaque début de mission, vous avez le droit à un briefing succinct de votre chef pour que vous gardiez à l'esprit le contexte politique et militaire. Après, c'est la guerre et vous devrez collecter du tibérium dans des champs afin de pouvoir récolter de l'argent et construire bâtiments, véhicules et infanterie. Chacune des deux factions possède un armement et des unités vraiment différents et la façon de jouer en est changée. Une fois que vos troupes seront assez fortes, il ne restera plus qu'à les envoyer se fracasser contre les lignes ennemies.
La question essentielle pour ce genre de jeu, c'est la jouabilité. En effet, une manette n'a rien à voir avec une souris. Je dois avouer que j'ai été agréablement surpris par la maniabilité de C&C sur N64. Pour avoir un compromis, le curseur se déplace avec le pad analogique et ça vient assez vite. Au bout d'un certain temps, on arrive à contrôler facilement ses unités et même avoir quelques réflexes même si on est loin de la commodité d'une souris. Pour gagner en visibilité, le panneau de construction est caché et n'apparaît que lorsqu'on l'active. C'est bien car ça laisse le champ de vision dégagé mais on aurait apprécié d'avoir notre niveau de cash dans un coin de l'écran.
Graphiquement très proche de son ancêtre, C&C ne gagne pas grand chose, même en haute résolution avec l'Expansion Pak. Les unités d'infanterie sont toujours aussi petites et peu détaillées, les véhicules quant à eux sont nettement plus propres au regard. L'aspect 3D des bâtiments rafraîchit, il est vrai, les graphismes mais n'apporte pas vraiment un renouveau au jeu.
Au final, Command & Conquer est une adaptation fidèle (trop ?) de la version PC et des modifications graphiques ont été apportées pour se plier aux exigences de la console. Le tout dans un environnement jouable et la qualité de gameplay des missions du premier C&C. Malgré cela, un jeu à 429 F qui revient d'entre les morts après 4 ans, c'est un peu difficile à avaler. A réserver exclusivement aux joueurs n'ayant touché à aucune version de C&C.



Copyright © 2003 - SyTEST.Net - Créateur : BFrançois & SyQuest - Webmaster : BFrancois