SyTEST.Net - Tests, Images, Screenshots et Videos de Roms N64

SyTEST.Net



Tests de Roms



Roms N64



Partenaires



Site Audité Par




Duke Nukem - Zero Hour

Test de la Rom | Images du Jeu (6) | Screenshots (4) | Vidéos (1)

Box art du jeu Duke Nukem - Zero Hour > Editeur : GT Interactive
> Développeur : Eurocom
> Genre : Action
> Joueurs : 1 à 4
> Rumble pack : activé
> Testé avec : Project64 V1.5
> Versions émulées :eur,fre
> Langue : fre,eng
 

Les Notes de Duke Nukem - Zero Hour
Jouabilité :
Intérêt :
Graphisme :
Son :
 
Note Générale :


Le Test de Duke Nukem - Zero Hour

Premièrement, on a vu apparaître Doom, avec tous ses dérivés qu'on appelait des Doom-like. Puis vint Quake plusieurs années plus tard, et on a donc remplacé Doom-like par Quake-like. Il y a cependant un personnage de jeux vidéo qui est peut-être plus connu que Quake et Doom réunis et qui fait parti du même genre de jeu, j'ai nommé Duke Nukem. On n'a jamais eu de Duke Nukem-like, peut-être parce que ça se dit mal, ou peut-être que c'est... parce que ça se dit mal. Une chose est sûre, Duke Nukem est un personnage extrèmement connu dans le domaine des jeux vidéo.
Duke Nukem était à l'origine un jeu de tir à la première personne, c'est à dire qu'on voyait à travers les yeux de notre personnage, comme dans GoldenEye ou... dans Quake. Cependant, il y a environs un an, Duke Nukem: Time to Kill sorti sur le PlayStation. Le jeu était alors devenu un jeu de tir à la troisième personne, c'est à dire qu'on pouvait voir le personnage à l'écran, comme dans Tomb Raider. Le jeu, bien que très différent des précédents, a bien fonctionné commercialement. C'est alors que GT Interactive a demandé à Eurocom, les responsables du port de Mortal Kombat 4 de Midway pour le Nintendo 64 et de Duke Nukem 64, de faire un nouveau jeu de Duke Nukem appelé Duke Nukem: Zero Hour.
Après avoir déjoué les nombreux plans des extra-terrestres ayant pour but de conquérir le monde, Duke Nukem pensait être débarrassé une fois pour toute de cette vermine. Mais les extra-terrestres sont toujours bien déterminés à envahir la Terre et à faire tout ce qui est en leur pouvoir pour y parvenir. Ils ont alors déclenché une autre attaque, cette fois à New York. Voyant que l'armée et la police était impuissante, le Général a fait appel à Duke pour sauver le monde une x-ième fois. Mais les extra-terrestres ont un plan de secours cette fois...
Le jeu commence avec Duke dans une base militaire. Il nous sera possible de se pratiquer dans toutes les techniques de combat et de défense qu'on pourra utiliser au cour de la partie. Mais il ne faut pas y perdre trop de temps! Un hélicoptère attend Duke pour l'emmener sur le champs de battaille.
Le jeu est également un jeu à la troisième personne comme l'était Time to Kill. La différence c'est que cette fois, on a l'option d'utiliser l'expansion de mémoire de 4 megs pour des graphiques en haute résolution. En plus. Zero Hour utilise une cartouche de 32 megs, soit le même format que celle de The Legend of Zelda: Ocarina of Time, et donc les programmeurs du jeu ont pu y inclure toutes les voix de tous les personnages durant tout le jeu. Mais on ne se contentera pas du « Come get some! » habituel! Il va y avoir des cinématiques en temps réel où tous les personnages prendront part à divers dialogues.
Le contrôle est bon, mais il prend un peu de temps à maîtriser. Il faut avancer, reculer, aller à gauche et aller à droite avec les boutons C. On regarde dans toutes les directions voulues avec le stick analogique. Par exemple, si on veut aller tout droit, il faut appuyer sur C-Haut. Si on se rencontre qu'un ennemi nous tire dessus par la gauche, on garde notre doigt sur C-Haut et on amène le stick vers la gauche, pour aller dans sa direction. On tire avec le bouton Z, on saute avec le R et on fait des actions avec les bouton B et A. Tout ça paraît simple, mais on ne maîtrisera pas le tout avant une bonne demi-heure. Heureusement, on peut changer les contrôles. Cependant, je vous recommande de garder les contrôles originaux parce qu'ils sont difficiles à apprendre, mais une fois appris, ce sont les plus faciles à utiliser.
La musique du jeu est excellente! Du Hard Rock pur qui nous met dans l'ambiance de l'invasion extra-terrestre qu'il nous faut combattre. Les sons sont également très bien. On entend les explosions et les bruits des fusils comme si on y était, mais heureusement pour nous, on n'y est pas.
Les graphiques du jeu sont dignes... du PlayStation! Ils sont en 3D certes, mais on peut y dénoter tous les pixels. Si on a le temps, on peut même les compter un par un. C'est néanmoins un tantinet plus joli avec l'expansion de mémoire de 4 megaoctets.
Duke Nukem oblige, il y a du sang dans ce jeu. Plus que le corps humain ne peut en contenir. C'est à se demander ce qui est arrivé à Nintendo! En plus, on voit pleins de danseuses nues tout le long du jeu. Rappelons que les danseuses avaient été retirées de Duke Nukem 64. Dans Zero Hour, il faut les sauver et en les sauvant, on gagne des points.
Côté longévité, Duke Nukem: Zero Hour ne laisse pas sa place. C'est très dur, les niveaux sont très longs, il y en a plusieurs, et il y a beaucoup de vilaines bêtes à tuer. Disons qu'on ne finira pas le jeu en quelques heures seulement. C'est cependant très frustrant puisque lorsqu'on meurt dans un niveau, on doit le recommencer. Comme il sont très longs, si on est rendu assez loin, on va vite être très frustré.
Il y a également un mode multijoueurs dans le jeu, pour jouer entre amis. On peut jouer jusqu'à 4. Il y a plusieurs options dans ce mode. Il y a le Time Limit, où on peut choisir le temps que durera la partie, et où le vainqueur sera celui qui aura le plus de morts sur la conscience. Il y a également Frag Count, où on peut choisir le nombre de personnes qu'il faut tuer pour gagner la partie. Il y a bien d'autres options, trop pour toutes les nommer.
Finalement, Duke Nukem: Zero Hour est un assez bon jeu. Pour tous ceux qui disent que le Nintendo 64 n'a que des jeux bébés où il n'y a que des calins et de l'amour, laissez-moi vous dire que Duke Nukem n'a pas du tout de calins et d'amour.



Copyright © 2003 - SyTEST.Net - Créateur : BFrançois & SyQuest - Webmaster : BFrancois