SyTEST.Net - Tests, Images, Screenshots et Videos de Roms N64

SyTEST.Net



Tests de Roms



Roms N64



Partenaires



Site Audité Par




Mario Party 3

Test de la Rom | Images du Jeu (8) | Screenshots (4) | Vidéos (1)

Box art du jeu Mario Party 3 > Editeur : Nintendo
> Développeur : Hudson Soft
> Genre : Jeu de Plateaux
> Joueurs : 1 à 4
> Rumble pack : activé
> Testé avec : Project64 V1.5
> Versions émulées :jap,eur,usa
> Langue : jap,fre,eng,spa,ger,ita
 

Les Notes de Mario Party 3
Jouabilité :
Intérêt :
Graphisme :
Son :
 
Note Générale :


Le Test de Mario Party 3

S'il est un genre qui sied bien à notre ami plombier mis à part la plate-forme, c'est bien le jeu de l'oie. Si les plus jeunes trouveront cette appellation un peu mystérieuse, les autres comprendront que l'on a affaire avec Mario Party 3 à un jeu de plateau au tour par tour avec mini-games à l'appui. Comme dans les deux précédents volets de cette série particulièrement appréciée du grand public, vous devrez accompagner l'un des personnages emblématiques de la marque sur des parcours symbolisés par des cases ayant chacune leurs effets particuliers. Chacun y progressera en effectuant des déplacements dont la longueur sera déterminée par un lancer de dé (une valeur donnée ici aléatoirement par la console).
Soft multijoueur par excellence, Mario Party 3 symbolise plus que jamais le jeu de société moderne et ne s'apprécie vraiment que si l'on y joue entouré d'amis. Le titre réalise une fois de plus l'exploit de réunir toute la famille autour de la console pour des parties démentes, où chacun pourra constater une fois de plus le savoir-faire de Nintendo en matière de jeu fun et de convivialité. Si les hardcore-gamers risquent de trouver la pilule assez difficile à avaler (surtout une troisième fois), les plus jeunes trouveront dans ce titre un condensé unique de challenges et de gags qui les distraira un bon paquet d'heures de jeu.
Passons rapidement sur l'histoire qui raconte comment nos amis en viennent à rivaliser sur un plateau de jeu pour devenir la Superstar incontestée de l'univers. Ce sont sept mondes totalement inédits qui attendent le joueur aux côtés de Mario, Luigi, Peach, Daisy, Waluigi, Yoshi, Wario et Donkey Kong. Comme toujours, le jeu pourra accueillir jusqu'à 4 joueurs simultanément, une condition « sine qua non » pour profiter pleinement de tout le potentiel ludique de ce titre. Si les mini-jeux ne sont toujours pas accessibles dès le départ, vous pourrez les débloquer petit à petit en participant aux modes Histoire et Party pour des compétitions animées qui se dérouleront sur un minimum de 10 tours de jeu (15 pour le mode Histoire).
Si le concept du jeu n'a guère changé dans ce nouveau volet, les amateurs seront tout de même ravis d'y découvrir des cartes complètement inédites qui recèlent chacune leur lot de pièges et de surprises. Attention aux étoiles mirages dans le désert et aux portions de parcours friables dans le monde de glace. Certains événements spéciaux pourront s'y dérouler de temps à autres et il faudra alors réagir directement sur le plateau de jeu en sautant par exemple pour éviter de se faire écraser par un rocher qui sillonne le plateau de jeu. Comme toujours, certaines cases ont des effets positifs ou négatifs, tandis que d'autres renferment des blocs secrets avec des étoiles cachées ou d'autres bonus.
On y retrouve bien sûr la banque Koopa dans laquelle vous serez obligé de faire des dépôts en pièces sonnantes et trébuchantes si vous passez devant, mais qui pourra vous permettre de récupérer le magot si vous êtes plus chanceux. Toad tient toujours la boutique d'objets mais il est parfois remplacé de façon inattendue par Bébé Bowser, alors méfiance... Le fantôme Boo viendra lui-aussi semer la zizanie dans ce capharnaüm en venant vous dérober quelques pièces pour le plus grand plaisir de vos adversaires.
Comme toujours, ce sont les mini-jeux qui font tout l'intérêt de ce nouvel opus et qui permettent d'oublier les longueurs des tours de jeu. Les novices ne seront pas défavorisés puisqu'il est toujours possible de s'entraîner juste avant grâce aux explications détaillées des règles et des contrôles de jeu. Les challenges proposés sont tous inédits et réellement hilarants par leur concept et leur originalité, et font appel autant à l'adresse qu'à la mémoire. Encore plus nombreux que dans Mario Party 2, les mini-jeux se révèlent globalement très distrayants et simples de prise en main.
A signaler qu'une nouvelle variante de jeu fait son apparition avec l'introduction d'un mode Duel. Cette compétition spéciale en un contre un propose de parcourir un plateau de jeu en effectuant des duels à chaque fois que l'on rencontre son opposant. Pour cela, chaque joueur dispose d'alliés qu'il faudra placer en attaque ou en défense pour infliger un maximum de dégâts à l'adversaire. Un nouveau mode qui constitue presque un nouveau jeu en soi, très tactique mais parfois lassant lorsqu'on passe des heures à se courir après sans parvenir à se trouver face à face pour combattre.
Avec l'ajout de quelques nouvelles règles, le design tortueux de ses nouveaux plateaux de jeu et le fun dément qui se dégage des mini-jeux, Mario Party surclasse ses prédécesseurs en apportant davantage de piment que dans les précédents opus. Ce qui ne l'empêche pas de souffrir des mêmes défauts inhérents à ce genre de titres : le jeu se révèle particulièrement fade en solo ou même à deux joueurs, les parties conservent toujours une certaine part de hasard et le système des déplacements sur le plateau de jeu comporte des longueurs qui pourront se révéler rapidement agaçantes, d'autant que les parties sont toujours aussi longues.



Copyright © 2003 - SyTEST.Net - Créateur : BFrançois & SyQuest - Webmaster : BFrancois