SyTEST.Net - Tests, Images, Screenshots et Videos de Roms N64

SyTEST.Net



Tests de Roms



Roms N64



Partenaires



Site Audité Par




Neon Genesis Evangelion 64

Test de la Rom | Images du Jeu (11) | Screenshots (4) | Vidéos (1)

Box art du jeu Neon Genesis Evangelion 64 > Editeur : Bandai
> Développeur : Bandai
> Genre : Action
> Joueurs : 1
> Rumble pack : activé
> Testé avec : Project64 V1.5
> Versions émulées :jap
> Langue : jap
 

Les Notes de Neon Genesis Evangelion 64
Jouabilité :
Intérêt :
Graphisme :
Son :
 
Note Générale :


Le Test de Neon Genesis Evangelion 64

Je vais d'abord commencer mon test pour les fans. Donc, vous les mr. Fans, dans ce jeu y'a tout, enfin presque tout. Du tir de la lance de longhin à l'attaque de Saraqiel à 3, en passant par la synchronisation des Eva-01 et Eva-02, sans oublier l'Eva-03 qui se fait posséder, ou encore Asuka qui se bat contre les 9 Eva nouvelle génération. Bref, en un mot : allez l'acheter si vous l'avez pas déjà.
Donc voilà, c'était le test d'Evangelion 64 pour les fans... Ah, y'a pas que des fans qui lisent le test... Merde, ça m'aurait bien arrangé moi... Bon, et bien, pour ceux qui connaissent d'Evangelion que le nom, sachez que déjà ça se prononce Evane-guélionne, mais rien ne vous empêche de le prononcer à la française, parce que ça fait quand même chier de le dire bien le nom.
Comme je disais un peu plus haut pour les fans, le jeu retrace en tout point la série de façon assez incroyable. Déjà, la jeu marque un bon point dès le démarrage du jeu, car on n'a pas le droit à l'immonde logo Bandaï qui signifie 2 fois sur 3 que l'acheteur s'est fait enc**** ^^. Non, ça commence par une vidéo qui présente le 2nd impact. Kesako le second impact z'allez me demander. Alalaaaaaa, expliquer Evangelion ça va être dur.... Officiellement, le 2nd impact est une météorite qui s'est écrasé au pôle sud, provoquant une fonte des glaces, qui engendra une montée des eaux et crise économique et blabla... 3/4 de la population mondiale est morte dans les 6 mois. La version officieuse, c'est que c'était bien évidemment un ange, le premier ange, qui répondait au doux nom d'Adam (y'a tout une histoire autour de ce premier ange, qui n'était d'ailleurs pas le premier mais... Oulà, j'en dis trop là). Kesako un ange? Alors, dans Evangelion, un ange c'est pas un p'tit homme avec des ailes en couches culotte, ou que sais-je encore. Non, dans Eva, les anges sont des êtes à caractère bestial, comme c'est dit dans le générique (excellent d'ailleurs). Donc, les anges ce sont les méchants, de grosses bébèttes pas belle. Pour combattre ces Anges, la Terre dispose des Evangelion, appelé Eva pour faire plus court, de gigantesques robots super fort ("Pouuaaahhh!!! Ca pue le sang là-dedans", première réaction de Shinji, le héros, quand il rentre dans l'Eva pour la première fois... Un robot, z'êtes sûr? Oulà, j'en dis trop encore). Ces robots ne peuvent être pilotés que par des adolescent de 14ans ayant un problème psychologique, afin que... Oulllllàààààà, j'arrête j'arrête, sinon y'aura plus de suspense pour ceux qui sont tenté par cette série sublime.
Ouah, j'ai fait un big paragraphe là quand même (note de Akin : oui, et moi je l'ai découpé en 3 parce que j'arrivais pas à suivre ^o^) ! Et vous avez lu tout ça, comme ça, d'une traite? Et ben... Donc maintenant que vous connaissez les bases de la série, je m'y attarderai que quand il le faudra. Soyons clair, si vous n'êtes pas fan, ce jeu ne vaudra rien, quoique... Disons que vous le trouverez amusant, mais pas spectaculaire. Le jeu se présente sous la forme d'un Mario Party. Enfin, les mini-jeux en fait, parce que le jeu est une suite de mini-jeux, sauf pour quelques niveaux, où c'est combat comme on l'imagine. Graphiquement, c'est extrêmement beau, au moins autant que Zelda 64. Sisi, j'vous jure, quoique sur émulateur ça ressort pas du tout (car les photos ont été prise à partir d'un ému). D'ailleurs, on va commencer à montrer les z'images.
Première sortie de l'Eva-01... Shinji ne sait pas encore ce qu'il l'attend...
Remarquez que tout y est : le taux de synchronisation par exemple
(là je suis minable : uniquement 33,3%, et on peut le voir plus rapidement :
regardez les ondes, elles ne sont pas superposées).
Cible totalement neutralisé - Ange anéanti.
...and Rebirth.
Choc le titre hein? Ca rappelle des souvenirs hein? Bref, alors on va entrer dans les détails. Déjà graphiquement, je continue ce que je disais : le jeu est très beau. C'est propre et blabla... Ca rame pas un chouia non plus, parce que la 64 c'est pas une console de PD (ça me rappelle Metroid Fusion sur l'ecran géant au truc de Micromania ça, avec la manette 64 pour jouer). C'est très fidèle à la série, avec le câble ombilical, le temps qui défile quand il est déconnecté, et tout ça quoi. Évidemment, au début, quand on démarre le jeu, ça fait "ouuaahh, c'est comme dans la série!! Et l'Eva se réveille!! Comme dans la série!! Trop d'la balle chamé (lol)!!", enfin vous voyez le genre quoi. Parce que oui c'est d'la balle chamé ce jeu, oui oui madame, oui oui môsieur qui prenez vos grands airs ! Mais cessons de parler des graphismes et parlons donc du jeu en lui-même, que si c'est bien ou pas bien.
Et bien, de toute façon, vous aurez deviné, ce jeu c'est d'la balle chamé. La preuve : ça fait la 3e fois que j'utilise cette expression de ouaich. Alors comme je l'ai dis pluzo (plus haut quoi...), et bien le jeu ressemble un peu à un Mario Party. Kesako pourquoi? Et bien les deux premières missions sont des combats d'Eva effectivement, mais après le jeu change totalement (sauf pour deux missions : le combat contre Toji où vous contrôlez la dummy plug, vu que Shinji voulait pas combattre, et le combat contre l'Eva-02). Alors c'est parti pour le tapotage de A et C-down. On alterne évidemment. Mais les jeux sont vraiment originaux et passionnants, et très bien foutus. Y'a une mission, ça fait une sorte de bust a move avec les boutons C (la mission de synchronisation de Shinji et d'Asuka). En plus, le jeu réagit très bien, c'est super bien contrôlable quoi.
"Je vise la cible au centre et je tire... Je vise la cible au centre et je tire..."
"Shinji-kun? Shinji-kun?!"
Bah nan, Shinji l'a perdu, l'est mouru, y risque pas de répondre.
"Fly me to the moon, and let me play another star..."
Ca c'est l'écran qu'on voit quand on enregistre entre deux missions.
A C-bas A C-bas A C-bas A C-bas...
Putain d'AT Field, tu va te briser oui ou merde?!
En tout cas, quand vous réussissez, ça vous fait monter votre taux de synchro rapidos.
The End Of Evangelion
Asuka... Misato... Ritsuko... Oullaaa, j'pensais au film désolé lol. Alors et ben on a parlé des graphismes, de la maniabilité... Le son tiens. Et ben coté zik', ce sont les zik' de la série au format midi. C'est très bien rendu, et on fredonne, et on est content quand on a sa zik favorite qui arrive. Mais y'a pas que la zik, y'a les voix, et là, ça pète. Tout y est, tout en japonais bien sur. Ca papote dans ce jeu sans rire... Y'a les gars qui apparaissent à l'écran dans une petite fenêtre (comme Misato plus haut), et des fois y'en a des tonnes à l'écran et s'entame une conversation. La qualité est très bonne. Qu'est ce que j'ai encore à dire... La durée de vie! Argh, alors là ça fait mal. Alors, en facile je l'ai fini en 45min, en hard en 50min (y'a une mission en plus : Asuka contre les 9 Eva héhé...) et en very hard 1h10 (une dernière mission bien chaudasse, c'est le moment où... Nan, ça révélerait la fin du film tout ça). Ca débloque des trucs, notamment des modes de jeu. Mais ça fait court quand même. En continuant dans les défauts, les combats d'Eva sont super, mais y'a un gros problème : on ne peut pas courir, uniquement marcher, et ça casse vraiment tout. Mais ce n'est qu'un petit détail dans un univers féérique... ^^



Copyright © 2003 - SyTEST.Net - Créateur : BFrançois & SyQuest - Webmaster : BFrancois